Eau potable

L’approvisionnement  en eau potable de notre commune est assuré par Le Consortium pour l’alimentation en eau de la Ville de Fribourg et des communes voisines. L’administration de ce consortium est confiée à SINEF SA.

Contacts :

  • Pour tout problème technique ou de conduite (fuite sur le réseau communal), contactez SINEF 0800 0 74633
  • Raccordement et pose du compteur d’eau / Frédéric Brulhart (Michel Brulhart SA) 026 475 17 31 ou 079 214 00 43

Prélèvement d’eau temporaire

Les tarifs suivants sont appliqués en cas de prélèvement à une borne hydrante :
CHF 50.00 / forfait déplacement employé communal
CHF 20.00 / pose du compteur d’eau
CHF 1.80 / par m3 d’eau prélevé
Le formulaire « demande d’autorisation de prélèvement d’eau à une borne hydrante, doit impérativement être rempli et retourné à l’administration communale.

Remplissage des piscines

Il est strictement interdit de puiser de l’eau à une borne hydrante sans en avoir demander l’autorisation. Les remplissages de piscines doivent impérativement être annoncé au bureau communal. Le formulaire d’autorisation spécifique doit également être rempli. Les frais mentionnés sous le point « prélèvement d’eau temporaire » s’appliquent. Afin de garantir une bonne utilisation des bornes, seul l’employé communal est habilité à les manipuler.

Prescriptions en matière de protection des eaux

Une mauvaise conception ou une exploitation inadéquate des piscines privées peut engendrer des pollutions graves des cours d’eau (mortalité piscicole, destruction de la flore) ou des dysfonctionnements dans les stations d’épuration (surcharge hydraulique des stations d’épuration, pollution chronique des eaux ou des boues de stations d’épuration). Ces atteintes peuvent être facilement évitées par une conception et une exploitation correcte des piscines privées, sans surcoût.

Mode d’évacuation des eaux de baignade

Ces eaux sont considérées comme non polluées et doivent être évacuées vers les canalisations d’eaux pluviales (EP).
Attention : il est impératif de cesser tout apport de produit de traitement de l’eau (chlore, brome,…) au minimum 48 heures avant de vider le bassin. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Etat de Fribourg.

Mode d’évacuation des eaux de nettoyage

Elles proviennent du nettoyage de la piscine après vidange et sont chargées en détergent, acide ou eau de javel. Elles sont polluées et doivent par conséquent être évacuées dans les canalisations d’eaux usées (EU), par l’intermédiaire d’une vanne de vidange multivoies ou d’une pompe.
Attention : la vanne de vidange multivoies doit impérativement être placée en position « eaux usées » dès que le bassin est vidé et avant le début du nettoyage.

Mode d’évacuation des eaux de lavage des filtres

Les eaux de lavage des filtres (à sable, à diatomées, à cartouche, etc.) sont des eaux polluées et doivent être évacuées dans les canalisations d’eaux usées (EU).
Cas particulier : concernant les installations existantes de traitement d’eau par électrodes cuivre/argent, une installation de prétraitement permettant de retenir le cuivre est obligatoire (échange d’ions, filtration, floculation ou autres) avant le rejet aux canalisations d’eaux usées. Dans ce cas, un contrat de maintenance auprès d’une entreprise spécialisée est obligatoire.
Lors de la construction de nouvelles piscines, ces installations de traitement cuivre/argent ne sont plus autorisées.

Mesures concernant l’élimination des déchets

Les restes de produits de traitement des eaux ne doivent en aucun cas être déversés dans une canalisation. Ce sont des déchets spéciaux au sens de la législation qui doivent être retournés au fournisseur, apportés à un centre de preneur agréé ou remis à un centre régional de collecte des déchets spéciaux ménagers.
Les cartouches de filtration sont à évacuer avec les ordures ménagères.
Les sables pour filtres doivent être évacués en décharge contrôlée pour matériaux inertes, sauf si l’installation de traitement de l’eau est un système électro-physique cuivre/argent. Dans ce cas, le sable doit être évacué comme un déchet spécial par l’entreprise effectuant l’entretien de l’installation.